Salvatore Adamo
AU CAFÉ DU TEMPS PERDU


Au café du temps perdu,
Je suis retourné
Un jour où rien n'allait plus

J'avais peur d'être déçu
Mais rien n'avait changé
Bonsoir ami, bienvenu?

La patronne m'a reconnu
Malgré mon costume de notable
Et comme si elle m'avait attendu
Elle m'avait gardé la même table

Au café du temps perdu
J'allais quand j'étais riche
De tout ces riens dont on se fiche
Quand on a pignon sur rue

Au café du temps perdu
J'allais retrouver la bande
Et les promesses en sarabande
D'un avenir non avenu

Je l'aimais bien ce temps perdu
Cette liberté
Ce trésor ce luxe absolu

Mais la vie bien entendu
N'a pas supporté
Que j'ignore les sentiers battus

Alors à la place du cur
Elle m'a greffé une calculette
Mais ce soir avec les rêveurs
Nous allons chanter à tue-tête

Au café du temps perdu
J'allais quand j'étais riche
De tous ces riens dont on se fiche
Quand on a pignon sur rue

Au café du temps perdu
J'allais retrouver la bande
Qui vous requinquait sur demande
Comme chaque fois qu'on y croyait plus

Au café du temps perdu
J'allais...
Au café du temps perdu
J'allais retrouver... la bande


À la page des textes de Salvatore Adamo
À la page des textes