Charles Aznavour
DANS LE FEU DE MON ÂME


Dans le feu de mon âme
Flambent mes souvenirs
Faits de prénoms de femmes
Qui ne veulent mourir
Avec ou sans visage
Dans les brouillards du temps
Qui conservent leur âge
Sous la cendre des amis

Dans le feu de mon âme
Mes remords, mes regrets
Allument mille flammes
Éclairant à jamais
Ces amours de passage
Accrochés d'un regard
Sur le sable des plages
Ou villes de hasard
Villes de hasard

À courir sans répit
À vouloir trop de choses
Trop de bien, trop d'honneur
On oublie le printemps
Et l'enfant qui grandit
Et le parfum des roses
On n'entend plus son cur
Et la vie fout le camp

Dans le feu de mon âme
Se consument sans bruit
Les bonheurs et les drames
Qui ont marqué ma vie

Ce que je n'ai su vivre
Ce que je n'ai pas vu
Dont rien ne me délivre
À l'heure où tout est bu
L'heure où tout est bu

Dans le feu de mon âme
S'envolent en fumée
Les pages du programme
De ces vertes années
Saisons de mes paresses
Où dorment calcinées
Mes folies de jeunesse
Sous des terres brûlées

Dans le feu de mon âme
Compagnon de mes nuits
L'amour joue sur la gamme
De mes mélancolies
En réveillant complices
Des rêves n'étant plus
Que quelques cicatrices
Témoins du temps perdu
Du temps perdu

Le temps se fout du temps
Et les années se suivent
De printemps en hivers
Irrémédiablement
Et l'âge nous surprend
Rognant nos forces vives
Le cur devient désert
Et l'amour fout le camp

Rien ne me réconforte
Je vois mes jours filer
Avec mes amours mortes
Dormant sous un passé
Usé jusqu'à la trame
Sous la cendre des jours
Dans le feu de mon âme
Où brûlent sans retour
Ma vie et mes amours


À la page des textes de Charles Aznavour
À la page des textes